Entre idées d’aménagement et avantages des combles aménagés

Stany-Photo.com » Décoration d'intérieur » Entre idées d’aménagement et avantages des combles aménagés

Qu’ils soient en haut d’un immeuble ou sous les toits des maisons, les combles aménagés sont un réel gain d’espace pour l’habitation. En effet, cet espace au charme indéniable permet d’optimiser la surface habitable et d’agencer une surface inhabitée.

En aménageant les combles accessibles pour agrandir la maison, il est important de recourir à des professionnels du bâtiment afin de réaliser les travaux nécessaires dans les normes réglementaires.

Combles aménagés

Qu’est-ce qu’un comble aménagé ?

Le comble aménageable est une surface, sous la charpente, qui permet de créer une surface habitable, située à 1.8 m de hauteur, la limite à laquelle un individu moyen peut se tenir debout. Egalement appelé comble accessible ou habitable, il désigne l’espace pouvant être transformé en lieux de vie, en une pièce supplémentaire ou en espaces de rangement. à l’inverse, les combles perdus sont définis par les espaces sous la toiture difficiles d’accès et impossibles à aménager.

Ainsi, les combles sont dits aménagés lorsqu’ils répondent à une série de critères en plus de la hauteur citée, la configuration de la charpente doit permettre l’accès à ce lieu. La pente du toit doit, elle aussi, être supérieure à 30 %. Enfin, la largeur sous la tuile de faitage doit être au-delà de 60 cm.

Il est tout de même important de noter que cette surface habitable s’ajoute au calcul des m² lors de la mise en vente du bien et que cette notion sert de base à l’administration fiscale pour le calcul du niveau d’imposition. Elle est donc définie par l’article R.111-2 du Code de la construction et de l’habitation.

A lire également  Guide pour choisir une coiffeuse de luxe ?

Lorsqu’il est dépourvu d’un mur porteur, les charges du comble aménagé sont réparties sur l’ensemble des murs de périphérie, créant ainsi un plancher autoporteur.

Par ailleurs, les combles sont la première source de déperdition de chaleur, il est alors recommandé de prévoir des travaux d’isolation pour limiter la consommation d’énergie.

Que faut-il faire avant la création d’un comble aménagé ?

Avant de procéder à l’aménagement d’un comble, il est judicieux de recourir à la réalisation d’une étude de faisabilité. Sans faire appel à un professionnel, il est possible de mesurer l’inclinaison de la toiture et de la hauteur sous le faitage.

Il convient ensuite de vérifier l’état des lieux l’état de la charpente et celui du plancher. C’est là qu’intervient le couvreur, un professionnel du bâtiment dont la principale tâche est de diagnostiquer l’état de la charpente, des lucarnes, du revêtement et du parquet.

De plus, la création d’un comble aménagé doit impérativement respecter les réglementations en vigueur, d’où l’intérêt de s’informer auprès de la mairie. Néanmoins, un permis de construction est obligatoire pour des combles aménagés dont la superficie est supérieure à 20 m.

L’implantation des ouvertures est également un paramètre à prendre en charge. En effet, les distances de vis-à-vis légales par rapport au voisinage doivent être d’1.90 m pour les ouvertures en vue de face et 0.6 pour celles en vue décalée. Ces ouvertures servent aussi comme source d’éclairage, qui doit par ailleurs correspondre à 1/6e de la surface habitable.

A lire également  Comment réussir l'aménagement de son studio ?

Pour des combles aménagés confortables et chaleureux, il convient de prévoir une isolation thermique et phonique grâce à de nombreux isolants comme la laine de verre ou de roche.

L’isolation des combles aménagés

Le toit d’une maison constitue à lui seul 30 % de pertes de chaleur, il est alors primordial d’isoler les combles aménagés et de réduire significativement la facture de chauffage.

Les murs du comble aménagé sont alors en contact direct avec l’extérieur, cet espace de vie est plus soumis à des variations de températures. Ainsi, les règles d’isolation des combles aménagés sont fixées par le DTU 45.10 du 1er juillet 2022. Pour réaliser cette isolation, il convient de prévoir :

  • des isolants à haute qualité de performance
  • un système de gestion de la vapeur d’eau
  • un système d’étanchéité à l’air.

Sans oublier d’associer un système de ventilation adapté à l’habitation. En été, cette isolation bloque la pénétration de la chaleur, conférant ainsi une atmosphère plus fraîche. L’isolation acoustique, quant à elle, permet de protéger les combles aménagés des bruits extérieurs.

En résumé, cette isolation conduit à un meilleur classement sur l’étiquette énergie du DPF et améliore ainsi le patrimoine de la maison.

Des plans pour des combles aménagés

Bien qu’il soit difficile de se projeter dans des combles aménagés, il existe de nombreuses idées à copier afin de rendre cet espace utile et fonctionnel. Il peut alors se transformer en une suite parentale, créant ainsi un cocon isolé et calme.

A lire également  Comment aménager une petite cuisine ?

La déclinaison en chambre dortoir pour enfants est tout aussi envisageable en ajoutant des étagères de part et d’autre des lits dans le but d’optimiser encore plus l’espace. C’est une manière d’ajouter une pièce et de garantir une ambiance conviviale. Diverses autres idées sont réalisables, le comble accessible peut alors être aménagé en :

  • en chambre d’amis
  • en bureau
  • en salle de jeux
  • en dressing
  • en bibliothèque et coin lecture.

Les combles aménagés sont en général des pièces mansardées qui peuvent par ailleurs servir pour accueillir des amis ou de lieu de détente pour les enfants.

Avec son isolation phonique qui le maintient au calme, il peut également faire office de bureau ou de salle de lecture. Pour les maniaques du rangement, le comble aménagé peut être converti en dressing.